Comment (et Pourquoi) Devenir un DJ Producteur dès Maintenant

Vous allez découvrir dans les lignes qui suivent les avantages à produire vos propres titres ou créations, en plus de développer vos compétences en DJing…

 dj production

1/ Un DJ producteur, c’est quoi ?

Un DJ producteur est tout simplement une personne qui s’investit dans les 2 disciplines en parallèle : le DJing « classique » (sur platines vinyles, CD…) et la production musicale (création de titres, Musique Assistée par Ordinateur…).

Un DJ producteur peut donc créer ses propres morceaux sur ordinateur (ou avec des machines physiques éventuellement, mais c’est rare), des remixes ou des nouvelles versions de titres existants, ou encore il peut jouer des « Lives« .

2/ Pourquoi vous devriez devenir un DJ producteur ?

Dans une optique professionnelle, produire vos créations peut être d’une grande aide pour vous faire connaître, car cela permet de diffuser vos sons bien plus rapidement que lorsque vous jouez en public. La diffusion de morceaux ou de remixes n’a pas de frontière ni de contrainte temporelle : des internautes du monde entier peuvent accéder et profiter de vos titres dès leur publication en ligne.

L’autre avantage c’est que plusieurs autres DJs vont pouvoir Mixer vos morceaux, et donc contribuer à développer votre notoriété, même « indirectement ».

Produire des titres en plus de pratiquer le Deejaying « classique » permet d’actionner un « effet de levier » pour votre carrière en vous aidant à vous faire repérer davantage par des promoteurs par exemple. Vous serez « booké » plus facilement pour des événements ayant lieu dans votre pays, mais aussi à l’étranger.

L’autre avantage de produire vos propres titres est que vous allez clairement améliorer votre compréhension de la musique que vous Mixez. Vous devrez rentrer dans les détails de la construction de morceaux en ce qui concerne les aspects de rythmiques, de théorie musicale ou encore des structures.

Enfin, créer vos propres morceaux est aussi un moyen de vous exprimer différemment qu’en Mixant les titres des autres.

dj producteur

3/ Comment devenir un DJ producteur

Le plus simple pour commencer en production musicale est sans doute de créer des morceaux en utilisant un (ou plusieurs) logiciel spécifique, idéalement un studio complet comme Fruity Loops que je vous recommande (je l’utilise depuis des années pour toutes mes créations). L’interface inclue un « sequencer » qui permet de jouer les notes de chaque instrument en suivant des boucles de 16 temps, ainsi que différents plugins (qu’on appelle « VST ») pour générer des sons de batterie (boîte à rythmes), des synthétiseurs ou encore pour ajouter des effets ou des traitements sonores (compression, filtres…).

Je survole la production dans cet article car c’est une discipline à part entière (je développerai davantage ce sujet prochainement), mais sachez qu’avant d’obtenir un titre « potable » ou présentable à un public il vous faudra y passer du temps… Beaucoup de temps, comptez plusieurs années de composition pour y parvenir (sans vouloir vous démotiver, ceci dit cela reste passionnant, surtout quand vous commencez à Mixer vos créations qui peuvent être pressées sur vinyles, un pur bonheur !!).

Ces dernières années, la production s’est mélangé de plus en plus au DJing grâce à des outils « hybrides » : des platines CD ou des logiciels comme Traktor ou Virtual DJ permettent de créer des remixes en live, en temps réel. Vous pouvez vous y essayer en déstructurant et en reconstruisant des titres à votre guise en utilisant judicieusement les boucles (« loops ») à la volée, en ajoutant des effets (reverb, roll, gate, echo…) en temps réel, ou encore en ajoutant des samples (des sons pré-enregistrés) lancés quand bon vous semble. Les possibilités sont énormes.

Pour aller plus loin dans l’aspect production, vous pouvez utiliser des logiciels de « Live » (des sequencers comme Ableton Live ou des studios complets comme Fruity Loops) soit de façon autonome, soit en complément d’une configuration platines CD / vinyles ou autre.
Ces logiciels, couplés à un contrôleur USB / MIDI, vous offrent un éventail de possibilités bien plus grandes, mais dans ce cas de figure on sort du Deejaying classique, qui consiste à choisir des titres déjà existants, de caler leur tempo et de réagir sur le moment en fonction du public… C’est une autre approche bien différente en somme.
A vous de trouver votre idéal qui peut être l’un, l’autre, ou un compromis entre les 2   😉