Matériel DJ : que Choisir pour Bien Débuter avec un Budget Très (TRÈS) Serré ?

Si vous débutez en DJing, vous êtes peut-être à la recherche de votre premier matériel DJ, et vous pouvez être un peu perdu face à tout ce qu’on peut trouver de disponible sur le marché.
Comme la plupart des DJs novices, vous avez probablement un budget limité, et vous ne voulez pas vous planter dans votre choix, surtout si vous n’êtes pas encore sûr que le DJing restera votre passion sur le long terme…

Voici donc quelques repères pour bien démarrer votre démarche :

materiel dj

1/ Le matériel DJ pour Mixer sur ordinateur

Si vous possédez déjà un ordinateur (portable de préférence), la solution la plus économique pour apprendre à Mixer reste d’utiliser un logiciel de DJing. Plusieurs sont payants avec une version de démonstration gratuite (par exemples Traktor ou Virtual DJ), d’autres sont complètement gratuits (Mixxx par exemple) et suffisent pour démarrer. Vous trouverez un logiciel à essayer que vous soyez sur PC (avec Windows), MAC ou encore sous Linux.

Si vous en restez là, vous allez vite comprendre que vous êtes très limité pour Mixer, car vous devrez utiliser la souris et le clavier de votre ordinateur, ce qui est loin d’être agréable et ergonomique ! Vous pouvez alors investir dans un contrôleur DJ « tout-en-un » qui se comporte comme un périphérique USB, et qui vous permet d’utiliser pleinement votre logiciel DJ sans avoir à toucher à votre ordinateur ! Ce type de contrôleur inclue deux « jog wheels » (des plateaux un peu comme sur certaines platines CD haut de gamme), des potards pour gérer les basses, médiums et aigus, différents boutons et des pitches.

Vous pouvez trouver différents modèles de contrôleurs USB (aussi appelés « contrôleurs MIDI ») de ce type à des prix très abordables. En dessous de la barre des 100€, vous aurez de la merde (soyons clair !) et vous risquez d’être dégoûté du DJing, donc attendez un peu pour économiser ! Mais entre 100 et 300€ vous pouvez déjà avoir quelque chose de convenable pour débuter en Mix (un modèle à 2 voies suffit, mais à ce prix vous pouvez avoir un modèle à 4 voies si vraiment vous le souhaitez : le Numark Mixtrack Quad par exemple), et un logiciel est fourni avec (souvent en version « LE », c’est-à-dire une édition limitée en fonctionnalités, mais avec laquelle vous pouvez quand même vous amuser un bon moment).

Orientez-vous vers le modèle le plus cher que vous pouvez vous offrir en visant une marque reconnue dans le milieu du DJing. Numark propose plusieurs contrôleurs USB dans cette gamme de prix (le Mixtrack Pro 2 par exemple), mais je pense surtout à deux modèles créés par Pioneer (l’une des marques les plus respectables en DJing professionnel !) : le DDJ-WeGO2 et le DDJ SB.
Vous pouvez aussi regarder ce que font Denon et Vestax, qui sont des bonnes marques  😉

Pour ce qui est de votre casque DJ : inutile de prendre un modèle cher, vous pouvez débuter avec quelque chose de très simple à moins de 20€ : le Sony MDR-V150 ou le Behringer HPX 2000 par exemples. Pour Mixer chez vous, vous n’avez pas besoin d’une qualité d’écoute excellente, d’un grand confort, ni d’un volume puissant   😉

Pour vos enceintes : inutile d’investir dans du matériel de sono au début, utilisez votre chaîne hi-fi, suffisante pour Mixer à la maison !

Pour vos titres : vous pouvez en récupérer en MP3 ou dans d’autres formats numériques, soit en les achetant, soit en les récupérant gratuitement…

 

2/ Choisissez votre matériel DJ adapté au support vinyle

Vous pouvez vouloir débuter en DJing sur support vinyle pour plusieurs raisons, par exemple si vous voulez scratcher sérieusement (il est possible de scratcher avec des platines CD ou des contrôleurs USB, mais le vinyle reste le support de référence à mon avis !), ou encore parce que le « charme » du vinyle avec son côté tactile et sa simplicité d’usage vous attire.

Dans ce cas, vous devrez sortir un budget nettement supérieur à l’achat d’un contrôleur USB (voire même à une configuration avec des platines CD dans certains cas), car vous devrez vous fournir une table de Mixage + 2 platines vinyles.

Pour la table de Mix, vous pouvez démarrer avec un modèle d’entrée de gamme en 2 voies seulement, pour un prix compris entre 100 et 300€. Si votre budget est très serré, jetez un œil à la Stanton M.203, si vous pouvez mettre un peu plus : la Denon DJ DN-X120 est bien pour son prix et ergonomique (c’était ma 2ème table de Mix ^^), ou la Allen & Heath Xone:23 (marque haut de gamme).

materiel de dj

Pour les platines vinyles, vous DEVEZ prendre un modèle à entraînement DIRECT (oubliez les entraînements à courroie pour Mixer !). Ce qui détermine le plus la qualité d’une platine, c’est la « force » de son moteur (son « couple ») : plus une platine est haut de gamme, plus son moteur sera costaud, c’est-à-dire que vous devrez appliquer une certaine force pour freiner ou accélérer le plateau. Cela vous fait gagner en confort de Mix, et en précision, fuyez donc les moteurs faiblards des modèles bas de gamme au maximum !
Bien sûr prendre un modèle plus haut de gamme vous assure une meilleure qualité des composants !

Dites-vous ceci : autant vous pouvez démarrer avec un mixeur bas de gamme (vous allez forcément le changer pour un modèle qui vous correspond plus une fois que vous aurez pris vos repères), autant changer vos platines vous sera plus contraignant car c’est un plus gros investissement que la table de Mix, et que quand vous montez en gamme en platines vinyles, peu de différences apparaissent avec un modèle bas de gamme (encore une fois, l’élément crucial est la force du moteur, les fonctionnalités avancés comme le « Master tempo » ou le pitch qui peut être ajusté à +/- 12%  sont bien moins importantes).
Donc si possible, investissez le plus gros de votre budget dans vos platines pour vous prendre le meilleur modèle possible   😉

Je vous recommande la marque Stanton (j’ai commencé avec leur milieu de gamme et j’en étais très satisfait : excellent rapport qualité / prix, et plus d’options que mes actuelles Technics SL-1200 mk5 qui sont bien plus chères !). Pour moins de 300€ vous avez : la T.92 USB ou sinon la T62B. Vérifiez que la cellule et le diamant sont fournis avec votre platine, sinon cela vous ajoute des frais supplémentaires !

Enfin, avec le support vinyle vous devez prévoir un budget sur le long terme pour acheter vos titres : en moyenne environ 9€ pour un disque comprenant de 2 à 4 titres.

 

3/ Le matériel DJ pour Mixer sur CD

Si vous voulez Mixer sur CD, cela vous reviendra sans doute plus cher que si vous passiez par une solution logicielle (si vous avez déjà un ordinateur) couplée à un contrôleur USB.

Vous avez plusieurs choix possibles pour votre matériel :
– Les double-lecteurs CD : pour moins de 400€ vous avez le Stanton C.502, ou le Numark CDN 77 USB. Vous pouvez fixer ce type de matériel DJ dans des racks de 19″.
– Les combi double-lecteur CD + mixeur intégré : pour moins de 550€ il y a le Gemini GMX Drive ou le Numark CDMix Bluetooth. Pratique si vous voulez vous déplacer facilement avec votre matériel DJ !
– Les platines CD à plat : pour moins de 250€ pièce : le Numark NDX400 ou le Gemini CDJ-300.

 

Vous pouvez aussi jeter un œil aux contrôleurs autonomes (ne nécessitant pas d’avoir un ordinateur ni un logiciel), comme le Stanton SCS4DJ pour moins de 400€, ce qui reste une des solutions les plus intéressantes !

 

 

4/ Vaut-il mieux s’orienter vers du matériel DJ neuf ou plutôt d’occasion ?

Je vous recommande de prendre du neuf (bien sûr dans la limite de votre budget), car si vous prenez de l’occasion, votre équipement risque de ne pas tenir longtemps ! Etant donné qu’il s’agit de matériel d’entrée de gamme, il est par définition bien moins robuste que du matériel DJ plus haut de gamme (si on parle d’éléments hardware comme des tables de Mixage, des platines ou encore des casques, pour un logiciel ça ne changera rien !). D’autre part, la garantie du fabricant et / ou du magasin ne sera probablement plus viable. Et enfin, votre matériel aura été utilisé par un débutant qui n’aura peut-être pas pris autant de soin qu’un DJ expérimenté sur du matériel haut de gamme, et idem pour l’entretien…