Platines Technics SL-1200

La Technics SL-1200 est une série de platines vinyles fabriquées par Matsushita sous la marque Technics. Dès son lancement, la Technics SL-1200MK2 devient la platine vinyle de référence pour le DJ’ing et le scratching, MK2 désignant ‘Mark 2’, et étant l’évolution de la première Technics SL-1200 fabriquée en octobre 1972. La MK2 qui a été conçue en 1978, eut de nombreuses améliorations, notamment au niveau du moteur et du châssis. Depuis 1972, plus de 3 millions d’exemplaires ont été vendus.

Elle est largement considérée comme étant la plus durable et la plus solide des platines jamais produites, à tel point que la plupart des unités fabriquées dans les années 1970 sont encore largement utilisées de nos jours.
Ce modèle est aussi à l’origine de la phrase « ones and twos. » (The DJ is spinning ones and twos.)

1/ Caractéristiques

Les caractéristiques de cette platine sont :

Un mécanisme magnétique (sans courroie), appelé entraînement direct (le moteur de la platine fait tourner directement l’axe du plateau où repose le disque. Le plateau est solidaire du moteur).

Fort couple (1.5 kgf·cm ou 150 mN·m), signifiant que le plateau tournera à la vitesse désirée immédiatement (0,7 s pour atteindre les 33 ¹⁄₃ tours/minute (RPM) depuis la position d’arrêt)et aussi qu’il faut un appui assez fort sur le plateau pour l’arrêter.

Très peu de débattement ou de variation dans la rotation(0.01%), ce qui signifie que la vitesse varie de moins de ¹⁄₁₀₀ de pourcentage de la vitesse voulue.

Un châssis lourd (12,5 kg), réduisant considérablement le risque de larsen ou de saut de la tête de lecture.

Un contrôle de la vitesse (pitch), permettant un ajustement de la vitesse de rotation de -8% à +8% (dans le but de mixer).

Très bonne résistance : beaucoup d’exemples de la durabilité de la SL-1200 après 15 ans d’utilisation intense et de résistance aux choc physiques sans aucune conséquence.

Rumble -78 dB.

2/ Modèles

La SL-1200 originelle, commercialisée dès 1972, était vendue en tant que platine hi-fi.

La SL-1200MK2, commercialisée dès 1978, possède une finition argentée. Ceci initia la tendance selon laquelle les modèles de type 1200 furent argentés, et ceux de type 1210 noirs. Technics a amélioré la motorisation, la résistance aux chocs, a ajouté une connexion à la masse et à remplacé le bouton de commande de la vitesse de rotation (pitch) par une glissière. Il s’agit aujourd’hui du modèle de base, le plus ancien encore fabriqué.

platine-technics-SL1200MK2

La SL-1210MK2 est la version noire matte de la SL-1200MK2. Ce modèle n’était pas disponible chez les revendeurs officiels Panasonic aux États-Unis jusqu’à ce que Technics commercialise la SL-1210MK2PK, modèle noir brillant destiné uniquement au marché américain.

platine-technics-SL1210MK2

La SL-1210MK3, commercialisée en 1989, possède une finition noire matte identique à la SL-1210MK2, mais avec des prises RCA dorées et un marquage doré « Technics » à l’arrière. Ce modèle était destiné uniquement au marché asiatique.

La SL-1210M3D (1997) se voit rajouter un bouton à quartz réglant instantanément le pitch à zéro, ceci afin de supprimer la rainure d’indexation au point zéro, pour améliorer la précision du pitch.

La SL-1210MK4 (1997) n’a pas de réglage à quartz mais dispose d’un mode 78 tours en plus des traditionnels 33 et 45 tours. Ce modèle est destiné au marché japonais.

La SL-1200MK5 augmente le champ de réglage de l’antipatinage de 0-30 mN à 0-60 mN.

platine-technics-SL1200MK5

La SL-1210M5G est sortie au Japon le 1er novembre 2002 (en même temps que la MK5). Il s’agit d’une édition spéciale pour le 30e anniversaire de la SL-1200. La principale différence avec la MK5 est la présence d’un commutateur du réglage de la vitesse de rotation, permettant de passer d’un mode ±8% à un mode ±16%. Ce modèle dispose également d’une lumière bleue et d’un rétro-éclairage bleu du pitch.

platine-technics-SL1210M5G

Pour finir, il existe une série limitée avec finitions en or pour les modèles SL-1200LTD (1998, dérivée de la MK3D) et SL-1200GLD (2004, dérivée de la M5G). Sur cette dernière la lumière est bleue au lieu de la couleur blanche traditionnelle.

3/ Connaître l’âge d’une Technics SL-1200

Il est possible de connaître l’année (et le mois) de fabrication de la SL-1200 à partir du numéro de série se trouvant à l’arrière de la platine.
La SL-1200 possède deux types de format de son numéro de série, l’ancien et le nouveau, qui dépendent de l’âge de la platine.

Anciens numéro de série :
Exemple d’un numéro de série d’ancienne génération: nhojf20765 (SL-1200 de 1982)
Le premier chiffre montre l’année où la SL-1200 a été fabriquée. Ce n’est pas possible de dire le mois avec les numéro de série d’anciennes générations. Les anciens numéro de série n’ont pas de lettres après les chiffres.

Nouveaux numéro de série :
Exemple d’un nouveaux numéro de série: ge4fb001154 (SL-1200 de juin 2004)
Le premier chiffre montre l’année où la SL-1200 a été construite, tout comme avec les numéro de série de l’ancienne génération. Le numéro de série des nouvelles générations montrent aussi le mois où a été construite la SL-1200, le mois est toujours la première lettre après le premier nombre sur le numéro de série, Les mois vont de A à L, qui signifient respectivement le 1er et le 12e mois.

Il n’est pas possible de déterminer si la SL-1200 a été fabriquée dans les années 70, 80, 90 etc; le numéro de série montre juste le dernier chiffre de l’année. Si le premier nombre est 8, la SL-1200 peut être de 1978, 1988 ou de 1998. Si le premier chiffre est 0, la SL-1200 peut être de 1980, 1990 ou de 2000.

Le principe de base est que les vieux numéros de série appartiennent aux SL-1200 fait pendant les années 70 et les années 80, les nouveaux numéros de série appartiennent aux années 90 et 2000.

Source : wikipédia